Appelez-nous au +33 (0)5 65 43 15 17 du lundi au vendredi 8h - 19h et le samedi 9h - 12h

0

Aucun produit

Livraison Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Voir mon Panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port TTC Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander

Qu'est-ce que le Salvator selon son concepteur O. Shevchenko ?

Publié le : 19/02/2019 10:04:02
Catégories : Actualités

     Qu'est-ce que le Salvator selon son concepteur M. Shevchenko ?

Dans cette interview, M. Oleg Shevchenko répond à vos questions

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, nous souhaitons vous présenter Monsieur Oleg Shevchenko, le concepteur de la technologie quantique Salvator. Il va répondre à une série de questions posées par les clients et les collaborateurs de Quant’Essence, distributeur officiel des Correcteurs d’Etat Fonctionnel et du Salvator, dans le monde.

Monsieur Shevchenko, présentez-nous brièvement la technologie Salvator.

Le Salvator, c’est un objet en fonte de bronze. Il est fabriqué d’une façon particulière. Il possède une forme spécifique que nous avons créée. Si l’on devait présenter le Salvator très simplement, en quelques mots, le Salvator est une sorte d’ancre pour la conscience humaine. Un certain point de repère, un appui qui vous permet de mener des actions constructives au sein de votre champ sémantique intérieur.

Le champ sémantique intérieur est la partie de notre conscience qui reflète la réalité et avec laquelle la personne interagit, en créant les modèles de réalité qu’elle souhaite voir se matérialiser dans sa vie.

En fait, le Salvator est un objet matérialisé, issu des profondeurs de notre inconscient. Un objet qui contient un certain nombre de symboles. Ces symboles s’associent à certaines programmations présentes dans notre inconscient ou à ce qu’on appelle les codes types.

Autrement dit, le Salvator est une information chiffrée et matérialisée. En interaction avec elle, votre conscience peut influencer d’une certaine façon la réalité. Il n’y a rien de magique à cela. Ce n’est ni de la sorcellerie, ni de l’ésotérisme, ce n’est rien de tout cela.

C’est une conception purement scientifique. Et du reste, cette étude est menée dans le cadre d’un courant scientifique précis, qui a vu le jour à l’Université d’Etat du Kouban, à Krasnodar, et qui a été repris par d’autres universités de la région.

Cette conception suppose le recours à l’auto-régulation psycho-physique de la personne en tant qu’outil de modernisation de sa culture, de son univers, de sa réalité.

Comme l’indique l’expérience de travail avec les étudiants par exemple ou avec les clients des stations thermales et balnéaires, avec les personnes que nous suivons aujourd’hui, cela s’avère assez efficace.

Mais la régulation psycho-physique est une notion assez vaste. Nous la concrétisons en l’appliquant à un certain nombre d’objets et de programmes. En réalisant ces programmes et en étant en interaction avec eux, la personne peut obtenir certains avantages. Des avantages dans l’interaction avec elle-même ou le monde environnant, elle peut obtenir des résultats et atteindre ses objectifs de la façon la plus rapide.

Vous savez, il y a un principe physique : un avion ne doit pas voler de manière chaotique, car s’il volait de manière chaotique, il percuterait des oiseaux, des obstacles, des fronts orageux etc. Mais lorsqu’il suit un couloir, il se trouve en accord avec l’ensemble de son environnement. Aussi, il atteint son objectif plus rapidement et plus efficacement. C’est ce principe là qui est à la base de la technologie Salvator.

L’Artefact Salvator est un petit programme assez simple, fondé sur l’interaction de l’homme avec un objet physique.

En fait, aujourd’hui, en Occident, la théorie de Freud fait l’objet de critiques. D’ailleurs, elle était sérieusement critiquée par Jung aussi. Actuellement, il y a une remise en question de certaines positions, certaines études consacrées à la conscience de l’homme.

Des instituts très sérieux à travers le monde travaillent sur cette problématique. Aujourd’hui, on reconnait deux missions principales à la science : l’étude de l’espace et celle de la conscience humaine.

Et on est allé plus loin dans l’étude de l’espace que dans l’étude de la conscience humaine. Il reste beaucoup de questions. En tout cas, il est clair à ce jour que le facteur essentiel du comportement, des motivations et des désirs de l’homme n’est pas la sphère sexuelle. Le rôle de celle-ci est fortement exagéré par certains mouvements tel que le freudisme, qui nient l’évolution du psychisme et l’évolution de la conscience en tant que telle.

Il faut préciser que la critique mutuelle des différents mouvements philosophiques et psychologiques, c’est un phénomène tout à fait naturel et même indispensable. Et on ne peut pas accepter une théorie et en nier une autre, car elles sont toutes les maillons d’une même chaine.

Ce sont des maillons de progression vers la vérité. Ils sont indispensables, ils jouent leur rôle, qu’ils fonctionnent ou pas, ils favorisent la formation d’une opinion collective dans la science qui, à ce jour, est la plus actuelle et la plus juste compte tenu des visions du monde de notre société.

Vous avez abordé l’étude de l’espace. Puisque nous parlons du Salvator, et qu’il interagit également avec l’océan, il faut rappeler que nous connaissons l’océan encore moins que l’espace.

Oui, il est très peu étudié également.

----

Je voudrais apporter une précision sur la composition du Salvator, sur le fait, qu’il soit en bronze. Si l’on comprend bien, le Salvator est composé d’un alliage de métaux dont le bronze pour être précis. En ce qui concerne le composant informationnel, de quoi est-il fait ? Selon certaines informations, il y aurait dedans de la poudre de météorite, des sels etc. Pourriez-vous préciser ?

Je vais vous en parler bien sûr. Mais tout d’abord, quelques mots sur la théorie, sur le fondement scientifique de tous les processus que nous reproduisons dans nos programmes et nos objets. Nous nous appuyons en premier lieu sur les positions classiques de notre science, y compris de la science soviétique. Qui n’a pas toujours été liée au matérialisme, contrairement à l’idée que l’on se fait d’elle.

Par exemple, Dmitri Ouznadzé, un psychologue de renommée, était l’un des premiers à affirmer que la vie consciente et la vie inconsciente étaient les deux faces d’un seul et même processus psychique.  Qu’elles sont inséparables.

Donc, la part inconsciente serait celle dont nous avons hérité de nos ancêtres qui avaient tout juste commencé à utiliser un langage. Ils avaient une conscience indissociable du monde environnant, une conscience dite continuelle. Depuis ce temps, au travers de la génétique, au travers de certaines expériences, cette conscience s’est transformée, elle a accumulé notamment une grande quantité d’éléments variés. Des choses bonnes et d’autres moins bonnes. Et elle continue à accumuler des éléments tout au long de notre vie, sous l’influence des facteurs extérieurs, ceux de la nature, de la société. Car c’est la vie en société qui façonne la conscience de l’homme.

Ce processus inconscient (on ne reconnait plus la notion de subconscient, elle n’existe plus dans la science). Donc, ce processus inconscient est à la base du processus conscient. Il s’agit d’un flux continuel, porteur d’une quantité d’images colossale, bonnes, mauvaises, utiles ou potentiellement nocives. Du reste, il y a 70% de néfaste contre 30% d’utile. Donc, un énorme flux ininterrompu.

Et le rôle de la conscience, c’est-à-dire la fonction des processus cognitifs, c’est de fractionner ce flux et d’en retirer ce qui est nécessaire. Très souvent, on extrait de ce flux d’images des choses négatives qui commencent à s’implanter en nous sous forme de mauvaises habitudes, de comportements violents, de difficultés relationnelles etc. etc.

On accumule beaucoup de schémas de comportement erronés, engendrés par ces programmes inconscients, dans le cas où la perméabilité de la personne aux informations de l’inconscient n’est pas contrôlée de l’extérieur par le processus que l’on appelle métacognitif. Il existe certains processus cognitifs qui ont pour objet d’autres processus cognitifs.

Le Salvator, en tant qu’objet physique et en tant que méthode qui suppose le travail avec un objet physique inclut le processus d’observation de ce que nous pensons, faisons et en retirons. Quand on dit que le Salvator est un moyen d’élimination des programmes responsables de notre interprétation erronée de la réalité, c’est une définition assez exacte.

On peut dire que, grâce au Salvator, nous nous libérons de nos peurs, de nos impressions négatives, appréhensions etc. etc. En faisant cela, en particulier, nous libérons une très grande quantité d’énergie psychique, qui nous permet d’être réellement plus productifs et constructifs quant à nos actions, rendant tous nos processus de vie plus fructueux. C’est l’objectif fondamental du programme Salvator.

Donc, si je comprends bien, le Salvator fait le pont entre l’inconscient accumulé dans le passé par nos ancêtres et notre pensée matérielle qui présente actuellement un écart important, ce qui rend l’existence disharmonieuse. Le Salvator permet, quant à lui, de restaurer l’harmonie dans la vie, en extrayant de l’inconscient les expériences positives de nos ancêtres.

Oui, c’est cela.

Et en même temps de les raccorder à la conscience et à l’évolution actuelle de chaque individu.

Ce n’est pas tout à fait cela. Le Salvator extrait le négatif, les expériences négatives, et la tendance aux mauvaises habitudes et aux mauvaises actions qui constituent 70% de l’inconscient. Tout ceci, le Salvator l’absorbe constamment, de façon illimitée.

----

On dit parfois que le Salvator symbolise le mini trou noir. C’est peut-être un peu abstrait ?

Cette image correspond le mieux à notre culture psycho-physique quel que soit l’individu et à l’archétype de l’inconscient qui peut engloutir tout le négatif, en se manifestant à travers un objet matériel.

Cette explication est plus facile à comprendre.

Oui, donc, pourquoi le trou noir ? Le trou noir est un objet astrophysique connu de tout le monde. C’est l’étoile noire de Michell, qui a la capacité d’engloutir le temps et la matière en quantité illimitée. Près du trou noir, à ce qu’on appelle l’horizon des évènements, le temps s’arrête et le volume du corps augmente de façon infinie.

Somme toute, l’étoile de Michell est un objet astrophysique qui s’est effondré à l’intérieur de lui-même, telle une étoile ou le soleil. En réalité, les trous noirs sont des gardiens de l’univers. Ils jouent le même rôle dans l’univers que le Salvator dans la vie d’une personne.

Il existe dans l’univers ce qu’on appelle des zones de singularités gravitationnelles, de déformation de l’espace-temps. Si elles n’étaient pas recouvertes par les trous noirs, l’univers cesserait d’exister et laisserait place au chaos.

De la même façon, le Salvator remplit la fonction principale de l’homme (sa fonction biologique, psychique) et tend vers un état et un comportement d’absence d’entropie.

Que signifie l’absence d’entropie ? L’entropie, c’est le chaos, un état de chaos. La seconde loi de la thermodynamique dit que lorsqu’un objet se transforme en système fermé, son énergie le détruit de l’intérieur.

Par exemple, les flux d’informations peuvent détruire l’homme de l’intérieur. Il peut devenir fou, se mettre en état de rage, entretenir des situations conflictuelles. Nous savons tous cela. 

D’une part, le Salvator permet à l’homme de se révéler, de se réaliser en tant que système, et d’autre part, d’adopter un comportement non entropique. Afin que toutes les situations conflictuelles et indésirables qu’il crée lui-même, soient éliminées. Le Salvator crée ces conditions-là. C’est son objectif.

Le plus intéressant (et c’est en cela que le Salvator est très malin), c’est que tu comprends que c’est un bout de métal et que le Salvator possède une certaine symbolique, mais cette dernière crée un lien tellement fort et personnel entre cet objet et toi ! C’est d’ailleurs pour cela qu’il est individuel.

Certes, c’est un symbole, mais toute la vie repose sur des symboles, notre conscience repose sur eux, le langage est un système de symboles. Sans langage, notre monde n’existerait pas, rien n’existerait. On a à faire ici à une projection d’images : océans, espaces cosmiques et l’homme en tant que tel.

Il y a trois cercles sur le Salvator. Le premier cercle est le symbole de l’espace, qui représente la naissance des planètes et la vie sur ces planètes. Le second cercle est immaculé, car il symbolise la pureté de la conscience humaine, ouverte au monde environnant et au renouveau, exempte de programmes négatifs et d’influences néfastes ainsi que d’interprétations erronées de la réalité par l’homme lui-même.

Et le troisième cercle c’est l’océan et l’image du poisson en guise de protection etc. Et bien sûr, au centre, on a le trou noir, l’horizon des événements, le symbole de l’étoile noire.

Donc, le programme Salvator considère l’homme comme un micro-univers auquel on confie un objet lui permettant de piloter les évènements de sa vie en éliminant les comportements négatifs et les interactions négatives avec le monde extérieur, ainsi que les interprétations erronées du monde extérieur qui le conduisent à un mauvais déroulement des évènements, à une mauvaise compréhension des choses, aux conflits, aux différents échecs etc. Ce qui l’empêche de réaliser ses objectifs dans la vie.

Dans toutes les cultures psycho-physiques, il y a eu le triptyque : ciel-terre-homme. Donc, le ciel, la terre et l’homme au milieu. C’est la réalisation de la triple conception idée-énergie-matière. Et nous l’avons transformée en cosmos (c’est-à-dire univers), homme et océan. Car l’océan est la base de toute vie.

Somme toute, l’océan est un support. La présence d’hydrogène qui est l’élément de base dans l’univers, n’est-ce pas ?

L’homme vient de l’océan, quoiqu’on en dise. C’est le résultat de l’évolution.

Oui, tout à fait. C’est par l’eau et par le biais de l’hydrogène qu’il est lié à l’espace cosmique. Par exemple, d’après Konstantine Anohkine, qui est à la tête du centre de neurosciences et des sciences cognitives de l'Université d'État de Moscou. Il dit que nous sommes littéralement des supports d’informations de tout ce qui existe. Seulement, faut-il savoir accéder à ces informations et les utiliser dans son intérêt.

Le Salvator est une sorte de maillon du mécanisme qui permet d’accéder aux possibilités de l’homme disponibles dans l’univers.

---

Quant à la symbolique des composants internes, pourquoi la présence de poussière de météorite ?

Il s’agit réellement de la poussière de météorite, ce n’est pas du sable issu du bac à sable le plus proche. Ce n’est pas évident du tout !

Le monimolimnion qui est un composant de l’océan ainsi que l’ambre qui est le symbole des formes de vie, le passage d’une matière vivante vers une matière morte etc.

Donc, tout ceci se trouve à l’intérieur de l’Artefact. Le fait de le savoir constitue pour la personne l’un des critères qui aident à tirer le meilleur parti du programme Salvator et à entrer en interaction avec cet objet physique.

---

Une autre question : comment travailler correctement avec le second protocole ?

C’est très simple. Le plus important c’est de le faire sans excès.

A ce propos, j’aimerais souligner que les traductions réalisées par la société Quant’Essence sont parfaitement adaptées en plusieurs langues : français, anglais, allemand, si je me souviens bien.

Leur traduction des protocoles est correcte. Elle reflète la substance, le style et le rythme de la langue présents dans le premier protocole « Etoile noire ». Il est très facile de travailler avec ce protocole.

Notre programme Salvator repose sur le fait que c’est une technologie. Une technologie dite sémantique, basée sur la conscience de l’homme orientée vers l’artéfact que nous créons, en travaillant avec cet objet et ce programme.

En réalité, il n’y a rien de compliqué. Il faut juste le lire attentivement. Pas besoin de le lire du matin au soir, le poser sur la tête ou autre, ce n’est pas nécessaire.

En partant de la conception fondamentale, pour comprendre la technologie sémantique ainsi que le programme Salvator, il est impératif de comprendre la position de l’anthropocentrisme.

Qu’est-ce que l’anthropocentrisme ? C’est la théorie qui place l’homme au centre de l’univers. Elle est née dans la Grèce antique : l’homme est le centre de l’univers.

Mon cœur est le mécanisme qui fait naitre l’univers.

Cette théorie est née bien avant, elle a toujours existé, à travers les siècles.

Oui, depuis l’apparition du premier archétype, l’arbre de vie. En fait, dans la Bible, l’arbre de vie est la personnification de l’homme lui-même.

Mais la théorie a été formulée à l’époque de la Grèce antique, car elle a servi de base à la société dont nous appliquons les principes dans notre vie d’aujourd’hui, donc dans la sphère sociale.

Il faut comprendre que le programme Salvator place l’homme au centre de l’univers. On dit qu’il existe un univers commun à tous, mais que chaque personne possède son propre univers.

Et chaque personne a le droit de piloter sa propre vie. Le programme Salvator fait de l’homme non pas un objet qui subit les influences des forces extérieures, mais un sujet qui est partie prenante dans le pilotage de son propre univers intérieur et extérieur.

Et il permet à la personne d’en prendre conscience.

Absolument. Par exemple, dans l’interaction avec son organisme. Il y a une notion en science : on chevauche son organisme tel un cavalier son cheval, jusqu’à ce que le cheval chute. Nous ne sommes pas unis. Or, le but d’un programme tel que Salvator est de réunir la tête et le corps.

Afin que le système nerveux central contrôle tous les processus jusqu’à la cellule, qu’il les ressente, les mesure sur le plan informationnel grâce aux interactions internes par le biais du système nerveux périphérique, les chémorécepteurs, les mécanorécepteurs, enfin qu’il transporte les informations.

Et qu’il réagisse à temps via l’activation des mécanismes d’auto-régulation et d’auto-restauration, d’adaptation à certaines conditions. Ou bien pour qu’il informe à temps qu’il est incapable de faire quelque chose, pour que des éléments extérieurs, telle que la médecine, prennent le relais. Donc, c’est un point très important en ce qui concerne la santé.

Et il en est de même pour tous les processus vitaux de la personne, concernant sa prospérité matérielle, son évolution intellectuelle et spirituelle et (ce qui n’est pas moins important), la révélation de ses propres potentiels intérieurs, de ses programmes, dont la personne ignore même l’existence.

Aujourd’hui, il existe une forme universelle du Salvator qui permet de travailler avec lui dans toutes les situations, quelles qu’elles soient. C’est le fait de réciter un certain texte, étroitement lié à cet objet.

Car les rumeurs vont bon train. Il m’est arrivé de lire un forum. J’ai encore plus de cheveux blancs depuis. Les gens écrivent tout et n’importe quoi.^^ Vous comprenez, toute technologie suppose des modes d’emploi précis, élaborés pour une utilisation optimale.

Les recommandations de bases doivent être respectées. Que l’on veuille ou non, il y a des instructions d’utilisation et tout le reste c’est de l’improvisation. On voit souvent dans notre travail, avec nos divers produits, que des blogs ou des forums publient des balivernes, et que cela nous retombe dessus. Après, on nous demande : « pourquoi n’avez-vous pas fourni cette information ? »

Oui, c’est cela : pourquoi vous ne préconisez pas la même chose ?

Et nous sommes constamment contraints d’expliquer qu’il faut s’en tenir aux informations officielles, et le reste, c’est de l’imagination. L’imagination est illimitée, toute personne peut improviser et publier sur son blog des techniques, c’est son affaire personnelle qui n’a pas grand-chose à voir avec les recommandations de base.   

Maintenant, il faut également écouter son organisme et adapter l’utilisation en fonction des besoins de chacun, à savoir évaluer si cela convient ou pas.

C’est pourquoi je dis et recommande toujours en premier lieu : « n’avalez pas le Salvator, en aucun cas ! ».^^ Ne l’avalez pas. C’est le plus important. Ne le mettez pas dans la bouche.^^ N’essayez pas de faire de la soupe avec. D’ailleurs, en ce qui concerne la soupe et toute action quotidienne en général, le mien est sur le rebord de la fenêtre, par exemple.Vous savez, il fonctionne.

Quand il est près de vous, dans votre maison, il travaille pour vous, avec vous. Vous savez que vous êtes interconnectés. Cette connexion est très forte.

Mettez-le à côté de vous, sur votre bureau. Placez-le à côté lorsque vous cuisinez. Tout ce que vous voulez. Quand vous jardinez, vous plantez les tomates, placez le Salvator à côté. Et tous les processus vont s’améliorer dans la mesure où davantage d’énergie va se libérer et vos actions seront plus justes et efficaces.

Justement, on a une petite liste de questions :

---

Etant donné que le Salvator est un objet à utilisation individuelle, d’autres personnes peuvent-elles le toucher ?

On rencontre ici une certaine forme de fanatisme. ^^ Peut-être dans le bon sens du terme ? Il n’arrivera rien ni à vous ni à votre Salvator si d’autres personnes ou les enfants par exemple le prennent dans leurs mains.

Le Salvator est un intermédiaire, il est vecteur de votre propre réalité sacrée, de votre état intérieur, en tant qu’instrument de l’inconscient. Cela ne fait rien. Le Salvator, c’est vous-même. C’est comme si vous demandiez : puis-je communiquer avec les autres, cela ne me fera-t-il pas de mal ?

Le plus important, c’est d’éviter de l’avaler.^^

Et d’éviter de le scier.

Tout à fait, ne pas scier non plus… Donc, il n’y a rien de grave à cela.

Il y a un certain rituel, un protocole d’initiation. Puisque vous lisez le protocole syntaxique, il marque le début de votre travail avec le Salvator. Une fois que le Salvator est activé, il ne peut plus rien lui arriver.

----

Et si une personne a acheté le Salvator et qu’elle sent qu’il travaille avant même de l’avoir activé. Qu’est-ce qu’il apporte de plus, le protocole d’activation ?

Cela s’appelle la formalisation des processus de travail avec le Salvator. Le protocole d’activation permet de mieux orienter son action. Inconsciemment, la personne ressent ce lien, un lien sur le plan des archétypes et des processus insidieux qui précèdent les processus mentaux et les conditionnements.

Elle sent que la communication avec cet objet lui est indispensable, qu’elle a besoin de l’utiliser. Et de cette façon, elle cherche des moyens d’interaction. On peut dire que le Salvator l’appelle, c’est une image.

En fait, la lecture du protocole permet de parfaitement formaliser cette relation de départ, cette interaction avec le Salvator. Elle guide la personne et oriente sa conscience.

Elle lance un certain algorithme.

Oui, un algorithme qui permet à la personne d’utiliser le Salvator de manière plus ciblée.

---

Le Salvator agit-il sur l’état énergétique de la maison ?

Je ne sais pas ce qu’est l’état énergétique de la maison. Je sais ce qu’est l’énergie. L’énergie, c’est la capacité de l’homme ou d’un objet à mener telle ou telle action.

Quand on vous dit : « Vous avez été vampirisé », n’y croyez pas, car en réalité, c’est l’inverse qui se passe. Simplement, on vous prive de la capacité à accomplir un certain travail, on modifie votre niveau émotionnel, on vous pousse à bout jusqu’à l’absence d’envie de faire quoi que ce soit.

Et vous avez le sentiment d’être vampirisé. En fait, votre énergie psychique intérieure est gaspillée pour faire face à ces manifestations de crise dans les relations, mais elle ne va pas à l’autre personne. Vous êtes simplement privé d’énergie qui se dissipe. L’énergie psychique est très importante. Aujourd’hui, de grandes études sont menées sur ce sujet.

En ce qui concerne l’état énergétique d’une maison, je me répète, je ne comprends pas de quoi il s’agit. Je sais qu’il y a une atmosphère. Pour moi, c’est une définition plus juste.

Le Salvator agit sur l’atmosphère dans la maison car il favorise vos aptitudes à la communication avec les personnes qui vous entourent, qui vivent avec vous.

Les conflits se résorbent plus facilement, la communication se rétablit. Vous comprenez mieux les autres, et les autres vous comprennent mieux. Cela fait naitre de la sympathie mutuelle etc. Et, bien sûr, révèle votre potentiel créatif.

Il est très important de comprendre que l’énergie psychique est libérée, les programmes négatifs sont éliminés et le potentiel créatif de la personne est révélé, ses désirs d’améliorer ses conditions de vie, de créer un jardin près de sa maison, par exemple, ou bien de mettre un tapis, des meubles… Changer quelque chose en mieux. Cette envie constante de changer quelque chose en mieux a une influence sur l’atmosphère dans la maison et sur la compréhension mutuelle.

---

Si un membre de la famille est très sensible, la présence du Salvator va-t-elle le perturber ?

Non, cela ne va pas le perturber.

---

Le Salvator peut-il se charger d’énergie négative ?

Non. Par définition, il ne peut pas se charger d’énergie négative, car c’est une technologie sémantique, une forme symbolique matérialisée, qui peut absorber une quantité d’énergie colossale.

Nous l’avions comparé à un trou noir justement.

Oui, il ne laissera rien ressortir.

---

Si l’on n’a pas utilisé le Salvator depuis plus d’un an, doit-on le réactiver à l’aide du protocole ?

On peut. Oui, c’est comme un rappel.

On peut ou on devrait le faire ?

On devrait, c’est préférable. Le travail avec les centres énergétiques est possible.

---

Faut-il orienter le trou noir vers le corps ?

Le trou noir toujours vers l’extérieur, pas vers soi.

Quand on travaille avec lui, il est devant nous. Mais quand on le pose sur soi, le trou noir vers l’extérieur. Pas d’improvisations, n’écoutez pas ceux qui disent qu’il faut l’orienter vers soi.

---

Le Salvator structure-t-il l’eau ? Je crois qu’il n’a pas été créé pour cela.

Bien sûr, il n’a pas été créé pour cela. Non, il ne structure pas l’eau à ma connaissance.

---

Si l’on a l’impression que le Salvator a arrêté de fonctionner. Quelles peuvent en être les raisons ?

Il arrive parfois des phases dites plates, où vous avez besoin d’un redémarrage. Pas le Salvator, mais vous-même. Cette phase plate peut durer un certain temps – une semaine, un mois – ce n’est pas grave. Laissez-vous porter.

---

Il y a une question un peu technique. Il arrivait que les premiers Salvators se brisent. Si le Salvator est tombé et s’est cassé en deux, comment savoir s’il continue à fonctionner ?

On peut simplement le réparer, le recoller.

Autant que je sache, ses caractéristiques informationnelles ne sont pas touchées, seulement la coque ?

Oui, on peut le recoller, en conservant ce qui est à l’intérieur.

Mais je crois qu’aujourd’hui, ce problème a été résolu, car il sera désormais vissé, n’est-ce pas ?

---

Expliquez SVP aux utilisateurs : les différents lots des Salvators ont des couleurs différentes, des poids différents. Les gens sont inquiets par rapport à cela.

J’ai entendu qu’en France, on a commencé à peser les Salvators ? ^^ Cela n’a aucun sens en réalité et aucune incidence sur l’interaction avec cet objet.

En fait, il est question de deux séries de fabrication des Salvators. La première série comportait moins de Salvators, car nous ne pouvions pas commander une grande série. Par définition, c’était une série de test.

Vous aviez à faire à des fournisseurs différents ?

Oui, mais c’est un peu plus compliqué que cela. En fait, ils faisaient de la fonte en acier blanc utilisé en bijouterie, pour la fabrication des bracelets notamment. De l’acier dont on devait recouvrir les bijoux chers. On en voit souvent dans les aéroports. Bref !

On nous dit : « Si on y fait couler du métal jaune dans ce même récipient, on aura des réclamations de nos clients principaux. Or, on ne peut pas utiliser un récipient à part rien que pour votre production, car le volume est trop faible ».

Il existe le bronze blanc, vous savez. Et donc, ils l’ont fabriqué en bronze blanc, qui est plus léger. Et les dimensions étaient un peu différentes. Enfin, bien sûr, le poids était différent. Et puis, on l’a recouvert de jaune.

Le façonnage était un peu différent aussi ?

Oui, tout à fait. La technologie varie un peu. Pourquoi le façonnage est-il différent ? Parce que quand on est passé au bronze jaune (il est plus épais), les processus ont changé.

Mais en pratique, la toute première série, la plus légère, était aussi la plus chère. Car le bronze blanc n’est pas donné.

Et la couleur est différente : la dernière série est plus dorée, la première est plus sobre.

Personnellement, j’aime le bronze plus lourd. D’autres préfèrent la première version.

Moi, je préfère la première.

Je veux souligner que l’apparition de patines naturelles ou de points d’oxydation donne à cet objet un aspect plus noble. Personnellement, je suis passionné par le bronze ancien et c’est mon propre avis. Ce ne sont pas des défauts et cela n’a pas d’incidence sur le travail avec le Salvator...

Cher partenaire Quant’Essence, pour conclure, je souhaite que nous continuions à développer nos relations, notre partenariat, que notre compréhension mutuelle s’améliore, davantage de questions intéressantes et pointues, de discussions qui nous permettent de mieux comprendre les utilisateurs.

Et qui nous aident à aller de l’avant.

Oui, aller de l’avant sur le chemin de l’évolution de notre conscience, y compris de la conscience collective.

Car tout est en constante évolution.

Monsieur Shevchenko, nous vous remercions pour un si riche entretien. A bientôt !

Articles en relation

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (2)

MOIGNEAUX


08/03/2019 01:10:22

merci pour l'abonnement aux commentaires

MONTAMAT CORYNNE


01/03/2019 01:20:07

Bonjour Je viens d'acquérir le SALVATOR, j'espère en faire une bonne utilisation et avoir, en retour, de bons résultats. Dois-je lire le protocole syntaxique tous les jours pour l'activation? Aussi, dois je le placer tous les jours sur le plexus solaire? Puis je lui demander de concrétiser mes intentions ( quand nos rêves deviennent réalité....., les penser, les ressentir, les vivre et les faire vibrer en nous dans une réalité déjà existante....) Au sujet de la "Forteresse Sémantique", comment utiliser le protocole Orbital Syntaxique? Merci de répondre à mes questions, je suis heureuse de détenir le Salvator, j'ai FOI en lui, c'est mon compagnon de vie, comme si j'étais connecté avec mon âme... Je suis passionnée de science quantique, m'intéresse également à la médecine quantique ( la médecine de demain!!!), qui, après de propres expériences avec des séances, le résultat dépasse toutes mes espérances. Toute ma gratitude infinie d'avoir pu créer ce Salvator," le sauveur" de notre conscience humaine et de tous ses pouvoirs pour nous aligner en accord avec les lois de l'Univers Que le meilleur soi et le Salvator nous offre la possibilité de le vivre Alors MERCI, MERCI, MERCI Corynne MONTAMAT

Ajouter un commentaire

 (avec http://)


Merci de patienter