Appelez-nous au +33 (0)5 65 43 15 17 du lundi au vendredi 8h - 19h et le samedi 9h - 13h

0

Aucun produit

Livraison Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €
Voir mon Panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits
Frais de port  Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total
Continuer mes achats Commander

Nos vibrations et le COVID-19 : point de vue du chercheur russe, Sergueï Koltsov

Publié le : 30/07/2021 15:10:07
Catégories : Actualités

Existe-t-il un lien entre le COVID-19 et nos vibrations ? Point de vue du chercheur russe, Sergueï Koltsov

Dans cet extrait de son interview, l’éminent chercheur russe, créateur des Correcteurs d’Etat Fonctionnel (CEF), Sergueï Koltsov, répond à une question que nous sommes nombreux à nous poser : qu’est-ce qui explique que même les personnes que l’on qualifie de « pionniers spirituels terrestres » sont susceptibles d’être infectées, voire de mourir du Covid-19 ?

A titre personnel, Monsieur Koltsov confie avoir systématiquement recours au CEF « Don du feu » pour se protéger du coronavirus. Les recharges énergétiques évoquées par le concepteur consistent à appliquer les CEF sur les points énergétiques du corps selon un ordre précis, durant un temps défini et suivant des recommandations particulières.

Dans cette interview, Koltsov partage ses observations au sujet du coronavirus

« On dit que le virus du Covid n’affecte pas les personnes aux vibrations élevées. Comment expliquez-vous qu’un grand nombre d’êtres humains parmi les plus lumineux et les plus évolués, que l’on appelle guerriers de la lumière : moines du Mont-Athos, médecins bénévoles, ascètes… sont morts du Covid ? Alors que des matérialistes aux basses vibrations continuent de vivre comme si de rien n’était. Où est la logique ? »

« Tout le monde n’a pas encore été touché par ce virus. Mon épouse et moi avons cessé de compter le nombre de fois où nous avons été contaminés. Au bout de 10 fois, j’ai arrêté de compter. Il est extrêmement rare qu’elle soit allée dans un magasin sans avoir attrapé le coronavirus. Nous y sommes déjà tellement habitués ! En rentrant, elle fait un rééquilibrage énergétique. Alors qu’elle était auparavant une matérialiste convaincue. Elle a beaucoup changé.

Je pense que dans le cas du Covid-19, le risque de contamination ne dépend pas des caractéristiques vibrationnelles de l’individu. On voit que le virus mute. Sans doute est-il devenu moins agressif, mais plus contagieux. Difficile de savoir où l’on l’attrape. Même si l’on ne touche à rien avec les mains, on l’attrape en faisant ses courses. Où ? Comment ? On ne s’arrête pas pour discuter pourtant. Je n’essaie même plus de savoir comment ça marche ».

« Je crois pour ma part que chaque être humain possède son chemin de vie. Et si son heure est arrivée, que ce soit un virus ou un accident, il y aura forcément un évènement qui mettra fin à sa vie sur terre ».

« Je ne suis pas aussi pessimiste. Ceux qui disent que le destin est prédéfini… »

« Non pas que les dés soient jetés, non ! Mais il y a une part de prédestinée ».

« Cela dit, on peut toujours avoir recours à une approche probabiliste. Mais j’aimerais vous confier ceci : j’ai l’intime conviction que le coronavirus n’aurait pas pu être créé par l’Homme, car personne n’a surveillé les changements de rythmes, qui se sont produits dans le champ extérieur. Ce coronavirus, lorsqu’on l’efface, reproduit à chaque fois, systématiquement et très précisément, le rythme de 51 secondes. Ce rythme avait quitté la Terre en 2008. Alors qu’ici, il impose sa présence ».

« Ce rythme est envahissant et agressif, c’est cela ? »

« Oui, il se forme… En fait, il faut comprendre qu’il s’agit d’un phénomène virtuel. Ce n’est pas un hasard s’il s’introduit dans l’ARN. Oui, malheureusement. Tandis que les Correcteurs d'Etat Fonctionnel (CEF) fonctionnent précisément sur ces fréquences d’ondes électromagnétiques, qui reproduisent chez nous l’ADN et l’ARN. J’attire votre attention sur le fait que la double spirale au cœur de chacune de nos cellules n’est rien d’autre que la technologie de Tesla ! Et ce n’est pas un hasard s’il est impossible d’écrire cette équation ».

« Mais il est possible de la fabriquer ! Heureusement que nous avons les CEF de Koltsov ! ».

---

*Ce produit n'a pas vocation à remplacer une prise en charge médicale, et ce quelle que soit l’éventuelle pathologie du consommateur. Nous rappelons que le retard d’instauration d’un traitement de médecine conventionnelle peut entraîner une perte de chance de guérison ou d’amélioration d’une pathologie grave.

**QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant au contenu de tous les sites vers lesquels elle renvoie et dont elle n'est pas l'éditrice.

***QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant aux vidéos, livres, articles de presse et témoignages des utilisateurs postés sur le site dont elle n’est pas l'auteure.

Produits associés

Partager ce contenu


Merci de patienter