Appelez-nous au +33 (0)5 65 43 15 17 du lundi au vendredi 8h - 19h et le samedi 9h - 12h

0

Aucun produit

Livraison Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Voir mon Panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port TTC Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander

J'ai testé le CEF

Publié le : 18/10/2018 12:31:38
Catégories : Actualités

Dans notre actualité du 14 septembre 2018, nous avions évoqué le test effectué par la rédactrice en chef d'Horoscope Magazine, Vanessa Krstic. Après avoir testé les Correcteurs d'Etat Fonctionnel n°1 et 2 pendant 6 mois, elle a partagé son expérience dans le numéro du 17 septembre 2018. Aujourd'hui, nous sommes ravis de partager avec vous l'article complet.

J'ai testé le CEF

Le correcteur d'état fonctionnel (CEF) est un "support magnétique homéopathique" qui serait capable de nous réénergiser complètement. Et si ça marchait ? Par Vanessa Krstic. 

Inventé par des chercheurs russes, le correcteur d'état fonctionnel (CEF)se présente comme un mini-coffret en plastique contenant quatre plaques de résine magnétique superposées. 

II s'agit de « médecine informationnelle » : sur ces plaques ont été enregistrées des informations issues de notre environnement. Ces dernières seraient transmises à notre organisme via le CEF, qui synchroniserait les rythmes du corps humain avec ceux du champ extérieur pour assurer notre bien-être, agissant comme un bio-énergéticien de poche. Objectifs : assainir ce qui nous entoure, dynamiser les milieux aqueux, améliorer notre façon de vivre, physiquement comme psychologiquement.

Quand un ami m’en a parlé pour la première fois, il y a plus de 6 mois, j'ai voulu tester d'urgence. S'il existe une soixantaine de modèles différents (pour retrouver le sommeil, lutter contre les addictions, avoir une belle peau...), Diana, qui distribue le produit en France, me conseille de débuter avec deux premiers de la série bleue. Jour et nuit, je devrai en porter un sur moi et utiliser l'autre pour « modifier la structure moléculaire » de l'eau que je boirai quotidiennement, afin de la charger en informations bénéfiques à l'organisme.
Comment ? En posant ma bouteille ou mon verre sur l'un des CEF pendant 5 à 15 minutes. II faut l’avouer : vu comme ça, c'est hyper contraignant. Pire ! Pour vraiment commencer à ressentir les effets, Diana me prévient qu'il faut suivre le protocole au moins... trois mois.

Je suis déjà démotivée, mais je n'ai pas le choix, je dois écrire cet article... Finalement, je prends le pli au fur et à mesure. Bon, parfois j'inverse les CEF, mais dans l'ensemble je m'en sors assez bien. Premier changement remarqué ? Je prends le train tous les jours pour aller travailler. Je n'ai jamais compris pourquoi chaque trajet déclenchait chez moi des migraines franchement douloureuses. II faut bien l'admettre, ça ne m'arrive plus !  Je dors aussi bien mieux alors que j'étais sujette aux insomnies, et plus les jours passent, plus je me sens « énergique ».

Mais le plus incroyable concerne mon cycle menstruel, devenu tout à coup régulier. Ça n'avait plus été le cas depuis dix ans ! Évidemment, difficile de certifier le lien de cause à effet… Je décide alors de pousser plus loin l'expérience, en intégrant les deux CEF à ma pratique quasi quotidienne de la méditation. Un matin, lors d'une séance vouée à rééquilibrer mes chakras, je pose un CEF Sur le centre énergétique que je suis en train d'ouvrir. Là, il se passe quelque chose : tout se met à « vibrer » bien plus fort que d'habitude. Comme si une mini-tornade passait sur chacun de mes chakras pour le rebooster.

Je le teste alors sur ma fille de 10 ans (sceptique de nature) pour savoir si je déraille. Sa conclusion « Ça fait tout bizarre dans mon corps mais c’est agréable. »

Conclusion : je continue à m'en servir très régulièrement. Seul bémol ?
Chaque CEF coûte 149 Euros. Mais le bien-être, ça n'a pas de prix !  

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)


Merci de patienter