Appelez-nous au +33 (0)5 65 43 15 17 du lundi au vendredi 8h - 19h et le samedi 9h - 12h

0

Aucun produit

Livraison Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €
Voir mon Panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits
Frais de port  Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total
Continuer mes achats Commander

La mémoire de l’eau

Publié le : 11/01/2017 20:19:57
Catégories : Actualités

La mémoire de l'eau et sa structuration

La « mémoire de l’eau » est une théorie émise pour la première fois en 1988 par le chercheur et médecin immunologue Jacques Benveniste. Cette hypothèse stipule que l’eau qui  a été en contact avec des substances conserve des empreintes de certaines de leurs propriétés, qu’elle n’a plus. Cette théorie est utilisée en homéopathie, mais elle a été pendant longtemps sujet à controverse. Cependant, certains scientifiques tels que le professeur Luc Montagnier qui a été lauréat du prix Nobel de médecine en 2008 et le Japonais Masaru Emoto ont estimé que Benveniste avait raison malgré des résultats peu convaincants à l’expérimentation. Ils continuent ainsi à faire des recherches sur la mémoire de l’eau. Les scientifiques Russes tels que Viktor Schauberger et Stanislave Zenine, ont fait des recherches sur la structuration de l’eau.

L’importance de l’eau structurée sur l’humain

La communauté scientifique a admis le fait que l’eau dans son état liquide ne peut retenir des réseaux de molécules ordonnés pendant plus d’une fraction de nanoseconde. Cependant, certains autres scientifiques, parmi lesquels ceux sus cités, pensent que certaines structures peuvent rester sur une autre échelle, sans tenir compte de la courte durée des liaisons des molécules d’eau. Ainsi, une empreinte électromagnétique subsiste de ces liaisons éphémères. C’est ainsi que l’origine électromagnétique de la mémoire de l’eau a été scientifiquement prouvé lorsque grâce aux expérimentations de la transmission des propriétés biologiques de l’eau par circuit électronique et à partir des enregistrements informatiques. Les recherches sur la mémoire de l’eau intéressent vivement les sommités qui font des recherches dans les phénomènes paranormaux.

Les correcteurs d’Etat fonctionnel structurent l’eau. Ils modifient sa structure moléculaire, lui transmettent des informations qui vous sont bénéfiques et qui sont également bénéfiques à votre environnement. Vous découvrirez toutes les fonctions des différents CEF de Koltsov en cliquant ici.

 

*Cet article n'a pas vocation à remplacer une prise en charge médicale, et ce quelle que soit l’éventuelle pathologie du consommateur. Nous rappelons que le retard d’instauration d’un traitement de médecine conventionnelle peut entraîner une perte de chance de guérison ou d’amélioration d’une pathologie grave.

**QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant au contenu de tous les sites vers lesquels elle renvoie et dont elle n'est pas l'éditrice. 

Articles en relation

Partager ce contenu


Merci de patienter