Appelez-nous au +33 (0)5 65 43 15 17 du lundi au vendredi 8h - 19h et le samedi 9h - 12h

0

Aucun produit

Livraison Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €
Voir mon Panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits
Frais de port  Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total
Continuer mes achats Commander

Le spécialiste des ondes électro-magnétiques parle des CEF

Bonjour, je me présente.
Je propose des diagnostics de champs électromagnétiques.

Lors de mes diagnostics, j’ai une approche pragmatique : je réalise des mesures internes, externes au logement aussi bien en basse fréquence que haute fréquence et je prends également en compte la mesure de l’électricité « sale » véhiculée sur le réseau électrique, puis je propose de mettre en place des protections :

- supprimer la source de rayonnement,
- s’éloigner de la source de rayonnement,
- interposer un écran de protection entre la source et soi.

Il y a également la possibilité de corriger, modifier, rendre compatible la nature de l’onde avec tous les organismes biologiques en utilisant des solutions portables : des éléments de faible dimension que l’on peut utiliser à l’intérieur et à l’extérieur de son domicile.

Le CEF de Quant-Essence entre dans cette catégorie et possède un champ d’action plus grand que celle des ondes électromagnétiques seules.

Après avoir réalisé un diagnostic et mis en place des protections, je demande aux clients de me faire un retour quelques jours après. Certains clients m’informent alors de la disparition de leur migraine, de leur fatigue le matin alors que ces symptômes persistaient depuis plusieurs années. La suppression ou diminution des rayonnements à proximité du lit est bénéfique. Rappelons que le sommeil est la période de régénération du corps humain, donc plus sensible aux perturbations externes.

Mon approche est donc la bonne !

Comment « Croire » aux effets bénéfiques du CEF sur l’organisme biologique ?

Parler du CEF, c’est évoquer la physique quantique, les ondes longitudinales, les ondes scalaires, le champ de torsion. Des notions encore trop méconnues de tous, pas assez vulgarisées.

De plus, est-ce que le CEF a réellement des effets bénéfiques ou simplement un effet placébo ?

Dans la vidéo « PLACEBO & NEUROSCIENCE », https://www.youtube.com/watch?v=OiJmecz4Yug , le Dr Joe Dispenza dit que le placébo, c’est vous.

Alors, comme le souligne M. Sergueï Koltsov, créateur du CEF, il serait important d’être réceptif, ouvert à l’idée de cette nouvelle approche thérapeutique - https://youtu.be/5tjgRIueluA?list=PL_qmcKQkvE2SGfl25l2gTxPGjqDG3LDLY (a partir de 1mm15)

En Russie, il existe depuis plus de 30 ans une thérapie basée sur les ondes électromagnétiques de gamme millimétriques pour, en complément des médicaments, renforcer la résistance des cellules après par exemple une opération cardiaque suite à un AVC, atténuer le stress, etc. - https://www.youtube.com/watch?v=Vl9T4KjS15s

La physique quantique, les ondes longitudinales, les ondes scalaires, le champ de torsion.

La physique quantique permet de décrire le comportement de la matière à l'échelle atomique (atomes et particules) et de comprendre la nature du rayonnement électromagnétique. Elle recouvre l'ensemble des domaines de la physique où l'utilisation des lois de la mécanique quantique est une nécessité pour comprendre les phénomènes en jeux.

Ainsi, les lois de la mécanique quantique expliquent pourquoi les atomes et les molécules sont stables, peuvent émettre et absorber de la lumière, mais aussi se combiner dans les réactions chimiques. Ces lois rendent compte de phénomènes aussi surprenants que la supraconductivité et la superfluidité de l'hélium, mais aussi de phénomènes moins exotiques comme le ferromagnétisme des aimants et la conduction électrique des métaux ou l'existence d'isolants. 

Max Planck est considéré comme le père de la physique quantique. La constante de Planck (h) joue un rôle central dans la physique quantique, bien au-delà de ce qu'il imaginait lorsqu'il l'a introduite. Elle représente la plus petite quantité d'énergie existant dans le monde physique, la plus petite action mécanique concevable.
h = 6,626 069 57 10-34 joule.seconde

Les ondes scalaires (ou ondes longitudinales)

La convergence entre la physique classique et la physique quantique donne naissance aux ondes dites scalaires : sorte de chaînon manquant entre le niveau quantique et le niveau classique permettant de dépasser les blocages de la théorie relativiste et d’ouvrir des perspectives inattendues en biologie, en particulier sur le plan thérapeutique.

Les ondes scalaires se déplacent de manière longitudinale et non transversale. Elles sont orientées longitudinalement par rapport à leur champ d’action (comme un projectile), contrairement aux ondes électromagnétiques qui sont transversales (comme les ronds dans l’eau).

Cette particularité fait qu’on peut techniquement mesurer les ondes électromagnétiques, mais pas les ondes scalaires.

Le CEF qui est un convertisseur, transforme en permanence les émissions d’ondes électromagnétiques négatives en émissions d’ondes positives revitalisantes et bénéfiques pour notre santé. Le CEF créé autour de lui un champ magnétique scalaire, riche des diverses informations enregistrées favorables à toutes les formes vivantes. (source : http://www.yvescassard.com/CEF-Correcteur-d-etat-fonctionnel.html

Le CEF ne fait donc pas barrage aux émissions nocives, mais il agit comme convertisseur, en transformant les ondes EM en rayonnements bénéfiques. C’est pourquoi, lorsque l’on effectue des tests à l’aide des appareils de mesure habituellement utilisés à cet effet (de type Gigahertz, Cornet ou EMFields), on ne constate pas de diminution de rayonnement. Et pour cause, les rayonnements sont toujours là, mais c’est leur nature qui change… Du reste, si le CEF devait bloquer les ondes, les appareils tels que le téléphone portable par exemple
ne pourraient plus fonctionner correctement…

Autre spécificité des ondes scalaires, elles sont hélicoïdales (et non sinusoïdales) – formant une spirale ou un vortex (et non des vagues). De plus, leur vitesse de propagation peut être inférieure, égale ou supérieure à celle de la lumière. Enfin, à vitesse superluminique appelé l’effet tunnel : contrairement aux ondes électromagnétiques, elles peuvent franchir une cage de Faraday.

La conscience humaine peut aussi émettre des ondes dotées de telles propriétés : on le sait depuis les expériences du Pr Jacobo Grinberg-Zylberbaum, neurophysiologiste à l’université de Mexico. Dans les années 1990, il a placé deux sujets en méditation ou relaxation (état cérébral alpha) dans deux cages de Faraday séparées et a envoyé des stimulations électriques ou sonores au premier sujet à l’insu du second. À plusieurs reprises, les stimulations ont également été reçues par le second sujet, en temps réel. Ainsi, comme le note Hervé Janecek, « les ondes mentales, c’est-à-dire émises et reçues par le cerveau, ont les caractéristiques des ondes scalaires ».

Les ondes scalaires assurent un transfert permanent d’information entre tous les objets de l’Univers. Elles constituent une sorte de « bruit de fond » énergétique et informationnel : une ambiance, imperceptible et subtile, dans laquelle baigne tout l’Univers, qui imprègne tous les corps et les place tous en interaction. 

Les neutrinos

Ce sont des particules plus rapides que les photons (les quanta de la lumière).
Selon Hervé Janecek, les neutrinos sont « 60 ou 65 milliards à traverser chaque centimètre carré de notre peau par seconde. Ils sont ensuite métabolisés dans les cellules, par les mitochondries.»

Hervé Janecek avance également que « Les ondes scalaires sont la base de la communication cellulaire en particulier entre les molécules d’ADN, qui sont des antennes de forme hélicoïdale. La nature des ondes qui parcourent le système nerveux et les nerfs périphériques est également scalaire : elles s’appuient sur l’isolant qu’est la gaine de Schwann et sa longueur d’onde est le double de l’espacement entre deux noeuds de Ranvier.»

Toute la communication cellulaire – dans les cellules et entre elles – se ferait donc par voie scalaire. Ce n’est pas démontré car on ne dispose pour l’heure que d’indices convergents. Pour Hervé Janecek, cela relève avant tout de la simple déduction, basée sur le constat que dans le vivant, « les antennes complexes que sont l’ADN et les protéines ont une structure manifestement adaptée à l’émission et à la réception d’ondes scalaires : elles ont une structure spiralée ou hélicoïdale ».

Le champ de torsion est un autre mot pour désigner une progression de ces ondes scalaires en vortex. Il est utilisé par les physiologistes russes qui ont longtemps étudié les ondes émises et reçues par le cerveau.

Le CEF et notre corps

Notre corps est donc bombardé de neutrinos sous forme d’ondes scalaires en quantité de 66 milliards/cm2/seconde qui permet de recharger en énergie nos cellules. Chaque cellule du corps humain à une charge de 1,4 Volt. - Dr Bruce Lipton : https://www.youtube.com/watch?v=beLXeGRzNfA

Or aujourd'hui, on peut considérer qu'à la surface de la terre la densité des rayonnements électromagnétiques artificiels (téléphones portables, Wifi, antennes relais, réseau électrique, etc.) représente plusieurs milliards de fois l'intensité des rayonnements naturels avec un développement rapide : les densités de puissance des rayonnements électromagnétiques artificiels dans la bande des hyperfréquences ont été multiplié par 10 000 000 entre 1950 et 1992.

Nous vivons aujourd'hui dans un véritable « brouillard » électromagnétique, électrique et magnétique, communément appelé « l'électrosmog ».

Notre corps a également la capacité d’auto-regénétation. Cependant, constamment sollicité par les sources multiples d’ondes électromagnétiques de basse et haute fréquence du matin au soir et même la nuit lors de sa période de régénération, le corps devient plus sensible car il ne trouve pas le temps de se régénérer. Une simple lampe de chevet peut générer un rayonnement pendant le sommeil et cela même éteinte.
https://www.youtube.com/watch?v=EMYPxxt9hao

Le CEF est donc un « booster » d’énergie, ou plus précisément un correcteur des ondes pathogènes issus de notre développement technologique.
https://www.quant-essence.fr/content/8-histoire-du-cef

Bien à vous,

Jean-Luc Le Floch
http://homezen.e-monsite.com
« Activons des Ondes positives et supprimons les ondes négatives »

---

*Ce produit n'a pas vocation à remplacer une prise en charge médicale, et ce quelle que soit l’éventuelle pathologie du consommateur. Nous rappelons que le retard d’instauration d’un traitement de médecine conventionnelle peut entraîner une perte de chance de guérison ou d’amélioration d’une pathologie grave.

**QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant au contenu de tous les sites vers lesquels elle renvoie et dont elle n'est pas l'éditrice.



Merci de patienter