Appelez-nous au +33 (0)5 65 43 15 17 du lundi au vendredi 8h - 19h et le samedi 9h - 12h

0

Aucun produit

Livraison Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €
Voir mon Panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits
Frais de port  Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total
Continuer mes achats Commander

Étude de l’efficacité de l’utilisation des correcteurs d’état fonctionnel en cas de maladies cardio-vasculaires

Nous vous présentons la traduction des études réalisées par le Dr. Radkova, médecin-thérapeute, psychologue russe.

Radkova L.I., médecin-thérapeute, psychologue, enseignante au collège des sciences humaines et techniques de Vladivostok, directrice de la représentation de la société « Centre Région » en à Vladivostok, Russie. 

Objectif de l’étude : utilisation des Correcteurs d’Etat Fonctionnel à titre préventif en cas de maladies cardio-vasculaires.

Problématique : étude de l’efficacité des Correcteurs d’Etat Fonctionnel en cas de maladies cardio-vasculaires.

Matériaux et méthodes : les effets des Correcteurs d’Etat Fonctionnel ont été évalués sur la base d’une observation clinique en s’appuyant sur des méthodes de contrôle médical, instrumental et des tests menés en laboratoire. Dans le cadre de cette étude ont été utilisés les Correcteurs d’Etat Fonctionnel suivants : №1 « Chasse aux parasites », №2 « Détox », №3 « Pour femme » et №5 « Anti-dépendances ». Un microscope à contraste de phase a servi à analyser un des milieux de l’organisme fournissant le plus d’informations : le sang. L’analyse statistique des données obtenues a été menée à l’aide du logiciel Statistica 7. 

Les recherches visaient à constituer une aide méthodologique traitant de l’utilisation à titre préventif des Correcteurs d’Etat Fonctionnel en cas de maladies cardio-vasculaires, cette pathologie étant à l’origine d’une importante mortalité dans le monde entier.

Recensons les principaux facteurs favorisant le développement des maladies du système cardio-vasculaires : 

1.  Le stress, les charges émotionnelles 
2.  Le travail de nuit, une fréquence importante de déplacements aériens avec décalage horaire
2.  Un mode de vie sédentaire
4.  Le tabac 
5.  La prise de contraceptifs oraux
Parité hommes-femmes : hommes – 65,2%, femmes de plus de 30 ans – 62,1% (d’après les données du rapport national « Tout sur le cholestérol », publié par L.A. Bokeriya et R.G. Oganov) 
6.  Alimentation : consommation d’une alimentation à forte teneur en sucre, à base de plats préparés, de sodas (« Sprite », « Coca-Cola », « Fanta »), de jus de fruits non-naturels, mauvaise hydratation, absence de consommation d’eau pure. 
7.  Antécédents familiaux : présence dans l’anamnèse de parents ayant souffert de maladies coronariennes, d’athérosclérose, d’infarctus du myocarde, de troubles de la circulation cérébrale, d’hypertension artérielle, de diabète, de pancréatite chronique, de dégénération graisseuse du foie, etc.

Études cliniques :

                            • Nous avons observé sur une période de 6 mois des femmes âgées entre 50 et 60 ans souffrant de maladies coronariennes, d’angines de poitrine stables et instables. Les recommandations suivantes avaient été données pour l’utilisation des Correcteurs d’Etat Fonctionnel : La prise d’eau structurée avec le CEF N°2 le matin à jeun, puis durant la journée, jusqu’à 14h00 avec le CEF N°1, après 14h00 avec le CEF N°2, parallèlement à cela avec les CEF N°3 et N°5 à raison de 30 ml par kilo en fonction du poids, à faibles doses comprises entre 30-50 ml par prise durant la journée
                            • La prise d’une douche et d’un bain à l’eau structurée le matin et le soir respectivement, à raison de 10 min
                            • Les recharges énergétiques à raison de deux fois par jour, matin et soir
                            • L’utilisation d’eau structurée à base du CEF N°2 pendant deux semaines
                            • L’application d’une crème pour enfant structurée à l’aide du CEF N°2 sur les mains, du bout des doigts jusqu’au coude, et sur les jambes, du bout des doigts de pied jusqu’au genou
                            • L’application du CEF N°2 sur les organes douloureux pendant 5-10-15 minutes

L’utilisation des CEF a permis aux patients d’accroître leur tolérance à l’effort physique, d’améliorer leur sommeil, d’augmenter leur capacité de travail et d’améliorer leur résistance aux mauvaises conditions météorologiques. 

Les patients ont remarqué des effets apaisants en cas de douleurs, les CEF étant dans ce cas directement appliqués sur la zone douloureuse (région du cœur, région d’une blessure, région épigastralgique, etc.). Les essoufflements et les gonflements des pieds et des jambes ont disparus, la tension artérielle s’est normalisée.

L’utilisation des CEF n’a produit aucun effet néfaste.
D’après les données des études biochimiques, une corrélation mensuelle des indicateurs a été remarquée après l’utilisation des CEF : les protéines, variant dans les limites de la norme, ont conservé dans l’ensemble un faible ratio A/G. Les évolutions quantitatives de la protéine globale notées à partir du 2e mois d’utilisation des CEF sont liées à des modifications significatives dans les fractions des globulines, étant donné que la dynamique des modifications de l’albumine était relativement faible. Une baisse du taux de bilirubine (р <0,05), de l’alanine-aminotransférase et de l’aspartate-aminotransférase (р<0,05) a été mise en évidence. Ceci pourrait être lié à l’effet de détoxication produit par l’eau structurée à l’aide des CEF, ce qui s’est traduit positivement sur l’état fonctionnel du foie. Après 3 mois a été constatée une baisse du taux d’urée et de créatinine р<0,05, de glucose р<0,05, restant dans la norme avant comme après l’utilisation des CEF dans des conditions normales. Dans le spectre des lipides, au 6e mois, le taux de cholestérol et de cholestérol des lipoprotéines à faible densité a baissé (passant de 7,38 + 0,20 à 5,27 + 0,35, р<0,05 et de 5,38 + 0,25 à 3,28 + 0,46 р<0,05 respectivement). Les effets des CEF sur l’hémostase primaire et secondaire n’ont pas été démontrés.
Grâce au microscope à contraste de phase, nous avons observé des variétés de cholestérol chez les patients atteints de maladies cardio-vasculaires.

Les schémas 1, 2, 3 représentent le cholestérol déterminé avant l’utilisation des CEF. L'état des érythrocytes est clairement visible : ils forment comme des « rouleaux de pièces » entrainant un dysfonctionnement de la circulation. Les érythrocytes quant à eux ressemblent à des échinocytes, c’est à dire à de vieux érythrocytes. Suite aux effets des toxines, à l’accumulation d’acides gras et du fait de sa lente dégradation, la membrane de l’érythrocyte s’abîme. Apparaissent des boursoufflures et elle perd de son élasticité, ce qui provoque un dysfonctionnement de l’interaction entre l’hémoglobine et l’oxygène. L’hypoxie augmente alors dans le sang périphérique. Cliniquement, cela se traduit par des douleurs au cœur, des troubles du rythme cardiaque, une hausse de la pression artérielle, une apparition et un accroissement des dyspnées, des gonflements dans les jambes, c’est à dire des troubles de l’hémodynamique sur les cycles de la grande et de la petite circulation, des lourdeurs ou des douleurs sur le côté, une hausse de tous les indicateurs biochimiques (hausse du cholestérol et du cholestérol des lipoprotéines à faible densité, de la bilirubine, de l’alanine-aminotransférase, de l’aspartate-aminotransférase et du fibrinogène).

Le schéma 4 représente l’état du sang après utilisation du CEF N°2 : les érythrocytes ont une forme arrondie, leur membrane érythrocytaire est lisse, élastique, la quantité d’érythrocytes a considérablement diminué, ce qui indique une restauration à la fois du flux sanguin et de l’état de la membrane. Ces indices témoignent d’une baisse de l’hypoxie dans le sang.

Cliniquement cela se traduit par une réduction des sensations de douleur, une baisse de la tension artérielle, une diminution des dyspnées et des gonflements de jambes (une restauration de l’hémodynamique sur les cycles de la grande et de la petite circulation), une perte de poids, un rétablissement des processus métaboliques, ce que prouvent les indicateurs biochimiques.

L’utilisation des CEF favorise un rétablissement beaucoup plus rapide après une maladie, un arrêt des accès douloureux dans la région du cœur, un rétablissement du rythme cardiaque en cas d’arythmie. 

Résultats de l’utilisation des CEF N°1 « Chasse aux parasites », N°2 « Détox », N°3 « Pour femme » et N°5 « Anti-dépendances », chez les patients souffrant de maladies cardio-vasculaires :
1. Elle réduit les fractions athérogènes du cholestérol
2. Elle améliore les indices biochimiques et hématologiques
3. Elle exerce un effet positif sur le tableau clinique
4. Elle permet de rétablir l’état du flux sanguin
5. Elle amoindrit le risque de développement de complications en cas de maladies cardio-vasculaires
6. Elle exerce une action préventive sur le développement des pathologies cardio-vasculaires

source : http://old.xn----ftbebq0aehnbt9b.xn--p1ai/upload/image/zisn_companii/8npk_doklad_24.pdf  pages 15-20

*Cet article n'a pas vocation à remplacer une prise en charge médicale, et ce quelle que soit l’éventuelle pathologie du consommateur. Nous rappelons que le retard d’instauration d’un traitement de médecine conventionnelle peut entraîner une perte de chance de guérison ou d’amélioration d’une pathologie grave.

**QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant au contenu de tous les sites vers lesquels elle renvoie et dont elle n'est pas l'éditrice.



Merci de patienter