Appelez-nous au +33 (0)5 65 43 15 17 du lundi au vendredi 8h - 19h et le samedi 9h - 12h

0

Aucun produit

Livraison Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €
Voir mon Panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits
Frais de port  Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total
Continuer mes achats Commander

Revenir à la Page 12   ̶   Avancer à la Page 14

XXII. Le modèle des rapports «homme-appareil» avec SALVATOR

Les chercheurs d’aujourd’hui, sur la base de plusieurs recherches, ont établi que dans un monde quantique constituant le fondement de notre réalité, les événements ne sont pas définis ni limités; la conséquence peut anticiper la cause, les particules modifient leur emplacement si on les observe ou on les mesure. Rappelons-nous que les pratiques orientales les plus anciennes de méditation sousentendent une concentration d’attention sur un objet dans le but de comprendre le monde environnant et acquérir des savoir faire, d’influencer les événements par la volonté et la conscience créative. C’est ainsi que depuis l’Antiquité se réalise le principe de réflexion des particularités du Monde et de l’Homme comme des systèmes fonctionnels unis et se ressemblant. Il faut reconnaître que seul l’homme sur notre planète possède des propriétés biologiques spéciales pour agir sur le monde environnant, étant données les possibilités de son cerveau. Cependant, en utilisant dans notre époque des techniques constamment plus complexes et plus indépendantes de la conscience humaine, l’homme commence à agir activement sur l’écosystème de notre planète. Malheureusement, l’époque de développement stable de l’humanité en harmonie avec le milieu environnant qui a duré pendant les derniers douze millénaires est terminée. Selon la communauté scientifique, la Terre voit arriver l’époque de l’Anthropocène, époque dont le facteur centrale est l’homme. Cela veut dire que nous vivons dans une époque géologique avec un niveau d’activité humaine jouant un rôle considérable dans l’écosystème de la Terre. C’est l’époque de la Grande Accélération du progrès technocratique qui entraîne une dépendance technologique et psychologique toujours croissante de l’homme aux appareils qu’il fabrique. Cette époque a déjà pu voir augmenter le niveau de gaz carbonique, d’oxyde d’azote, du méthane, en hausse constante dans l’atmosphère de la planète, de la couche d’ozone dans sa stratosphère, l’augmentation de la température sur la Terre, l’oxydation des océans, la pêche démesurée de poissons dans les mers, les interventions dans l’écosystème du plancton, la pollution de l’eau par l’azote, la détérioration des forêts tropicales, l’utilisation de surfaces toujours plus importantes pour l’agriculture et les processus de dégradation de la biosphère.

Une telle perturbation de la corrélation de l’homme avec le monde extérieur dont il n’est qu’un élément, provoque non seulement des problèmes à l’échelle mondiale, mais aussi des problèmes dans la vie de chacun d’entre nous...

SALVATOR modifie la nature des rapports de l’homme avec les appareils dont il se sert, donc ce n’est pas l’homme qui dépend des appareils, mais les appareils qui dépendent de l’homme. L’ARTEFACT SALVATOR est un premier appareil qui fonctione uniquement dans le pouvoir (absolu) de votre conscience. C’est un appareil nouveau qui utilise les anciens principes de la hiérarchie et de l’harmonie de l’Univers.

XXIII. Réalisation du SALVATOR au niveau de la conscience

La conscience cognitive ou la supraconscience humaine est définie par l’expérience accumulée précédemment, y compris l’expérience des générations précédentes, par l’objectif que la conscience pose devant la supraconscience, se heurtant à un problème, à un besoin humain. Le mécanisme selon lequel la supraconscience ne sélectionne que les variantes les plus probables et correspondants à la réalité, reste à ce jour inconnu.

Dans la conscience cognitive, l’homme crée les images de ses futures créations. C’est pourquoi l’homme a toujours cherché et a toujours trouvé une protection dans les images linguistiques et matérielles comme dans la réalisation du symbolisme idéal structurant le monde. L’homme créait des mythes et des oeuvres d’art reflétant son lien avec les phénomènes du monde extérieur.L’organisme vivant communique avec l’environnement, non par des amplitudes et fréquences, mais par des images. Mais pour développer pleinement chez l’homme cette particularité naturelle, il faut, avant tout, créer des conditions pour l’élargissement du diapason créatif de la conscience. Il en est de même pour l’apparition de nouvelles images fonctionnelles et leur réalisation au travers des phases de développement symbolique dans l’environnement par prise de décisions, par création d’oeuvres d’art, par expression d’émotions, par des actions déterminant l’avenir.

SALVATOR met en place dans la conscience de l’utilisateur des constructions psychologiques Océan, Cosmos, Biosphère qui repoussent la conscience banale mythologique et lui substituent d’anciens archétypes puissants et stables ainsi que des types de conscience mythologique immédiatement liés à la foi. Ainsi, les constructions psychologiques du SALVATOR s’appuient sur des images profondes de nature archétypique et mythologique. SALVATOR réalise le transfert de ces images (Savoirs-Images) sur des circonstances extérieures, sur des événements et des processus se déroulant dans l’organisme de la triade Océan – Homme – Univers. L’utilisateur devient mieux orienté dans le sens et les valeurs de sa vie et moins exposé aux angoisses, aux contradictions, au stress et aux appréciations erronées des circonstances et des situations.

A l’aide du SALVATOR, l’homme ressentira, comprendra et créera des milliers d’images susceptibles de traverser l’environnement comme des aiguilles et créer un tissu à l’ornement des phénomènes et événements futurs, prévus par sa véritable nature, sa volonté libre, ses besoins raisonnables.

Ainsi, l’influence neurolinguistique du SALVATOR peut être caractérisée comme un processus personnel qui, à l’aide de l’artéfact matériel, forme des constructions fonctionnelles renforçant la réflexion de la conscience humaine, les propriétés de l’organisme et améliorant la qualité de vie.

Revenir à la Page 12   ̶   Avancer à la Page 14

---

*Ce produit n'a pas vocation à remplacer une prise en charge médicale, et ce quelle que soit l’éventuelle pathologie du consommateur. Nous rappelons que le retard d’instauration d’un traitement de médecine conventionnelle peut entraîner une perte de chance de guérison ou d’amélioration d’une pathologie grave.

**QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant au contenu de tous les sites vers lesquels elle renvoie et dont elle n'est pas l'éditrice.

***QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant aux vidéos, livres, articles de presse et témoignages des utilisateurs postés sur le site dont elle n’est pas l’auteure.





Merci de patienter