Catégories blog

Dernières publications

Partie 2 de l'interview de Koltsov par Diana

1042 Vues 2 Aimé
 

Quant-essence.fr présente une transcription unique, celle de l'interview de Sergueï Koltsov, concepteur des Correcteurs d'Etat Fonctionnel, interrogé par Diana, fondatrice de Quant-essence, distributeur officiel des CEF de Koltsov depuis 2014. Le directeur scientifique de Planète-régions partage avec vous ses connaissances de la bioénergétique. Découvrez à la fin l'annonce de son projet d'envergure incommensurable.

 

Diana : Du point de vue des énergies, existe-t-il une différence entre la Russie et la France, ou entre un pays et un autre ? Français et Russes, par exemple, peuvent-ils suivre exactement les mêmes recommandations en matière d’utilisation des CEF ?

Sergueï Koltsov : Absolument les mêmes !

Diana : Rien ne change entre eux ?

Sergueï Koltsov : Non.

Diana : Indépendamment du fait que leur perception du monde, que leur mentalité soient différentes, et de tout ce que nous avons dit auparavant ?

Sergueï Koltsov : On parle d’autre chose… Il s’agit ici de flux énergétiques, ils n’ont aucun lien avec une religion ni une mentalité.

Diana : Bien sûr ! Si quelqu’un veut travailler à la protection de la planète Terre de manière globale…

Sergueï Koltsov : On peut !

Diana : … à la dimension d’un pays et plus encore, toutes ces techniques sont efficaces…

Sergueï Koltsov : On peut, bien sûr !

Diana : En Russie, comme en France ?

Sergueï Koltsov : Oui !

Diana : Comment pourrions-nous bénéficier d’un résonateur comme le vôtre ?

Sergueï Koltsov : Ce n’est pas possible. Il s’agit…

Diana : Impossible ?

Sergueï Koltsov : Il s’agit de l’élément d’un système ouvert, ensuite tout dépend de la mentalité de l’utilisateur. Je peux faire du positif avec le résonateur, mais aussi du négatif.

Diana : Tout dépend du niveau de conscience de l’utilisateur et des intentions avec lesquelles il utilise le résonateur ?

Sergueï Koltsov : En résumé, c’est cela ! Vous savez ce qu’il s’est passé pour les archéologues qui sont entrés dans la pyramide où se trouvait le tombeau de Toutankhamon ?

Diana : Racontez-nous !

Sergueï Koltsov : Ils sont tous décédés en une année de causes totalement diverses. On a bâti des théories prétendant qu’ils avaient été victimes d’un virus libéré lors de l’ouverture du tombeau.

Diana : Mais pourquoi sont-ils morts de causes différentes ?

Sergueï Koltsov : Personne n’a fait attention à la forme des statuettes qui ont été retirées du tombeau. J’en reviens aux règles, dont je parlais : l’endroit où devait se trouver le champ magnétique droit et l’endroit où devait se trouver le champ magnétique gauche étaient complètement inversés. On trouvait d’abord le champ magnétique gauche, en interaction avec la lumière à une distance de 20 à 40 cm, et ensuite le champ magnétique droit. La pyramide avait joué un rôle d’amplificateur, et les personnes qui ont retiré les statuettes du tombeau ont vu certaines fonctions de leur organisme s’arrêter.

Diana : Ce ne sont pas des jouets, il faut faire attention aux conséquences.

Sergueï Koltsov : Oh là ! Ce n'est vraiment pas un jeu !

Diana : Je comprends mieux. Laissons aux professionnels comme vous le soin d’utiliser le résonateur ! Il ne faut pas jouer avec le feu, n'est-ce pas ?

Sergueï Koltsov : Je suis d’accord avec vous. Quand quelqu’un aura compris comment modéliser techniquement la Merkabah, nous pourrons discuter.

Diana : Entendu ! Si je comprends bien, quel que soit le Correcteur, on a affaire à des ondes scalaires ou à des ondes longitudinales. C’est la même chose, n’est-ce pas ?

Sergueï Koltsov : Les composantes scalaires du champ magnétique et les ondes électromagnétiques longitudinales qui l’accompagnent.

Diana : Est-ce que la fréquence change en fonction de la plaque ? Autrement dit, est-ce que tous les CEF oscillent sur une seule et même fréquence ?

Sergueï Koltsov : Oui, il n’y a qu’un seul résonateur, donc ils sont tous… La longueur de l’onde… Pour mieux comprendre, je ne suis pas arrivé à réaliser la première harmonique du fond diffus cosmologique, mais je suis parvenu à réaliser la deuxième. La longueur de l’onde qui ne travaille pas est inférieure à 2 millimètres. C’est une fréquence bien supérieure à celle de la 5G.

Diana : Vous parlez de la 5G, c’est une question d’une grande actualité en Europe. Peut-on se protéger des rayonnements électromagnétiques nuisibles à l’aide des CEF ?

Sergueï Koltsov : Leur fréquence est supérieure d’un cran. Même bien plus que d’un cran. Bien sûr que l’on peut !

Diana : Les CEF sont plus puissants que tous ces rayonnements ?

Sergueï Koltsov : Il n’existe pas de composants modulaires électroniques qui permettent d’atteindre ce niveau de fréquences.

Diana : C’est formidable ! Je suis pour ! Peut-on affirmer que nos cellules, notre ADN assimilent, intègrent et avec le temps s'imprègnent de fréquences émises par les CEF ?

Sergueï Koltsov : Non !

Diana : L’information, les fréquences, et les énergies émises par les CEF ne sont pas assimilées au niveau cellulaire ?

Sergueï Koltsov : Non, les cellules n’intègrent rien de tout cela, il ne peut y avoir aucune accoutumance aux CEF. Est-ce que vous pouvez tomber malade parce que vous vous promenez souvent en forêt ?

Diana : Non, je ne parle pas d’accoutumance, mais du fait qu’à un moment on peut ne plus avoir à se servir des CEF parce que l’on a entièrement assimilé leurs propriétés bénéfiques. Vous comprenez ce que je veux dire ?

Sergueï Koltsov : C’est impossible.

Diana : Donc, à votre avis, ce n’est pas possible ?

Sergueï Koltsov : Non, ce n’est pas possible, ce serait comme s'il fallait s’imprégner de toutes les œuvres musicales qui ont été composées au cours des siècles. Physiquement, c’est impossible.

Diana : Au plan vibratoire, je veux dire, pas mentalement !

Sergueï Koltsov : Oui et…

Diana : De manière inconsciente.

Sergueï Koltsov : Et au niveau des vibrations également, parce que tous les thèmes qui sont enregistrés sur les CEF sont analogues à une œuvre musicale. Le corps ne peut pas s’en nourrir.

Diana : C’est très clair ! Passons, si vous le voulez bien, à une partie importante de notre entretien qui concerne les conseils d’utilisation des CEF. Est-ce que la force de l’intention est essentielle pour assurer l’efficacité d’un CEF ?

Sergueï Koltsov : Elle peut parfois s’avérer importante, surtout dans le cadre d'utilisation des canaux cosmo-énergétiques, dans d’autres cas, elle n'est pas forcément utile.

Diana : Ce qui signifie que le CEF fonctionne sans intention, ... Même si l'utilisateur a une approche inconsciente ?

Sergueï Koltsov : Absolument !

Diana : De façon passive ?

Sergueï Koltsov : Oui !

Diana : Quelles sont les recommandations d’application que vous pourriez donner aux clients de Quant-essence pour obtenir un effet maximal ?

Sergueï Koltsov : Qu’entendez-vous par effet maximal ? Vous voulez devenir beaucoup plus fort ? C'est possible. Je suis ami depuis plus de 10 ans avec une entraîneuse d’athlétisme. Avant chaque compétition, elle me demande de vérifier tous ses sportifs. Si leurs centres énergétiques sont bloqués, je les ouvre. Elle a dans son équipe 2 filles de 15 ans qui courent le 400 m haies, qui sont des sportives de haut niveau. Elles font déjà partie de l’équipe nationale.

Diana : Donc, le secret réside visiblement dans le bon choix des CEF.

Sergueï Koltsov : Bien sûr !

Diana : C’est primordial.

Sergueï Koltsov : C'est le plus important !

Diana : Bien entendu !

Sergueï Koltsov : Pour le reste, il suffit de suivre le schéma habituel : boire de l’eau structurée, effectuer des recharges énergétiques. Vous pouvez chaque jour sélectionner le CEF qui vous convient le mieux. Celui dont la résonance est la plus forte, d’une durée de 1 ou 2 secondes, c’est parfait ! Le lendemain, cela peut être un tout autre CEF.

Diana : Parfait. M. Koltsov, envisagez-vous de fabriquer des CEF renfermant encore plus d’éléments actifs ? 12, par exemple ?

Sergueï Koltsov : Non.

Diana : Je rappelle que les CEF possédaient au départ 4 éléments actifs, puis 5 et dernièrement 8.

Sergueï Koltsov : Non !

Diana : Donc, il n'est pas prévu...

Sergueï Koltsov : Non.

Diana : … de fabriquer des CEF encore plus puissants ?

Sergueï Koltsov : Il n’y a pas un virus qui puisse à ce point attaquer l’être humain. Pourquoi ai-je fabriqué les CEF à 8 éléments actifs ? Parce qu'à cause de la mutation du coronavirus, il fallait au moins 1h30 voire 1h40 pour effacer le variant. C’était trop ! Il fallait accélérer le processus…

Diana : Oui ! … d’où les 8 éléments actifs ?

Sergueï Koltsov : Le processus a été accéléré par 20 !

Diana : Maintenant, une question qui peut être sujette à débat : les CEF ne poussent-ils pas à chercher la solution en dehors de soi-même ? Ne nous libèrent-ils pas de la nécessité de travailler individuellement à notre développement spirituel ?

Sergueï Koltsov : Nullement !

Diana : Restons-nous souverains et indépendants vis-à-vis de notre santé en utilisant les CEF ?

Sergueï Koltsov : Bien sûr, pourquoi en serait-il autrement ? Le CEF permet d’ouvrir

les centres énergétiques à l’aide des flux venant de la Terre et des flux cosmiques. Il n’y a que dans cet état qu’un individu peut se conduire de manière adéquate. Je l’ai pris exprès, j’ai regardé…

Diana : Certains considèrent que la force de guérison est à l’intérieur de chacun de nous et se demandent à quoi servent les CEF.

Sergueï Koltsov : Si l’être humain pouvait se connecter à ces flux de la Terre et du Cosmos… En réalité, c’est comme cela que nous nous rechargeons. Mais je n’ai encore jamais vu une personne, dont les centres d'énergie étaient bloqués, se libérer à la seule force de l’intention.

Diana : Les CEF nous permettent donc d’activer et d’ouvrir ce potentiel intérieur...

Sergueï Koltsov : Bien sûr !

Diana : ...en chacun de nous.

Sergueï Koltsov : Tout à fait !

Diana : L’un n’empêche pas l’autre ?

Sergueï Koltsov : Au contraire, ça l’aide et permet de développer certaines facultés, comme l’intuition. Et la personne commence vraiment à voir et à entendre.

Diana : Est-ce que les CEF des premières séries ont perdu de leur actualité ? Les CEF des séries Bleue, Verte..?

Sergueï Koltsov : Non et je vais vous dire une chose : j’ai spécialement gardé des CEF que j’ai fabriqués avant ceux-là. Ils ont presque 20 ans et ils continuent tous à fonctionner.

Diana : Formidable ! Pourriez-vous nous parler plus en détail des CEF de la série « ARCANE » ? Quels sont les CEF qui composent cette série, pourquoi leur fabrication est-elle si complexe et demande-t-elle autant de temps ?

Sergueï Koltsov : C’est à cause des médecins et de ceux qui les entourent.

Diana : On vous a mis des bâtons dans les roues ?

Sergueï Koltsov : Non, mais les thèmes sont beaucoup plus compliqués que dans la série Bleue. Dans la série Bleue, les éléments primaires demandaient, en termes de temps, moins de 3 heures, alors que pour certaines préparations ayurvédiques (série Arcane) il faut jusqu’à 4 jours pour enregistrer l’information.

Diana : Ah, c’est en ce sens que vous parliez des médecins, je n’avais pas compris.

Sergueï Koltsov : Oui, ils ont sélectionné des composants qu’une personne lambda n’aurait jamais pensé à utiliser. Plus efficaces ! Pour moi, c’est un casse-tête, cela demande énormément de temps. 3 composants ont déjà été enregistrés et les gens me signalent déjà que ça fonctionne bien. Le composant suivant concerne la stimulation de l’immunité. Imaginez le casse-tête, si le CEF « NEUROCÉPHAL » renferme 14 composants, le CEF « ENDOCÉPHAL » en contient 12, le CEF « IMMUNIUM » en possède 21 ! Je ne sais pas quand je trouverai le temps de les enregistrer.

Diana : Nous allons nous armer de patience.

Sergueï Koltsov : Patientez !

Diana : Chaque chose en son temps ! Que pouvons-nous attendre des CEF dans 10 ans ? Des miracles ?

Sergueï Koltsov : Non, pas besoin de miracles. Je pense que la transition informationnelle qui est en train de se dérouler cette année et qui va peut-être encore se poursuivre l’année prochaine va finir par s’estomper. Pas besoin de miracles, les CEF sont de remarquables outils pour rester en bonne santé.

Diana : Parfait ! M. Koltsov, nous vous remercions infiniment pour cet entretien et le temps que vous avez bien voulu nous consacrer. Nous avons reçu de très nombreux messages de clients de Quant-essence faisant part de leur reconnaissance et de leur profond respect pour votre travail. Pour ma part, je tiens à vous souhaiter une bonne et heureuse année 2023, surtout une bonne santé, ainsi que beaucoup d’inspiration et d’idées novatrices. Qui sait, peut-être nous réserverez-vous de nouvelles découvertes dans les mois à venir ?!

Sergueï Koltsov : On nous dit que vous faites face à une crise énergétique en Europe. Avec le nouveau résonateur, on peut recevoir du courant électrique de nulle part, de l’environnement. J’ai bien envie de m’intéresser à cela.

Diana : Vous voulez dire que l'on pourra se chauffer gratuitement par exemple ?

Sergueï Koltsov : Bien sûr !

Diana : Nous sommes particulièrement intéressés en Europe !

Sergueï Koltsov : Oui, oui, oui !

Diana : N'hésitez surtout pas ! Vous y arriverez avant l’hiver ?

Sergueï Koltsov : Non !

Diana : Merci infiniment !

Sergueï Koltsov : Je vous en prie.

Diana : Je vous souhaite d'excellentes fêtes !

Sergueï Koltsov : À vous aussi !

Diana : Merci !

Sergueï Koltsov : Je vous souhaite également plein de bonnes choses et utilisez bien vos CEF ! La pratique montre que lorsque les gens utilisent sérieusement les CEF, ils cessent complètement de tomber malade dans les 6 mois qui suivent. Ils deviennent des patients ingrats aux yeux des médecins. Alors, gardez la santé !

Diana : Merci beaucoup ! Joyeuses fêtes et bonne année !

Sergueï Koltsov : Meilleurs vœux !

 

*Ces produits n'ont pas vocation à remplacer une prise en charge médicale, et ce quelle que soit l’éventuelle pathologie du consommateur. Nous rappelons que le retard d’instauration d’un traitement de médecine conventionnelle peut entraîner une perte de chance de guérison ou d’amélioration d’une pathologie grave.

**QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant au contenu de tous les sites vers lesquels elle renvoie et dont elle n'est pas l'éditrice.

***QUANT'ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant aux vidéos, livres, articles de presse et témoignages des utilisateurs postés sur le site dont elle n’est pas l'auteure.