Catégories blog

Dernières publications

Qui est Sergueï Koltsov ?

4365 Vues 0 Aimé
 

Un être humain avant tout

Avant d'être reconnu pour ses contributions scientifiques et ses innovations, Sergueï Koltsov est, au cœur de son existence, un homme animé par des rêves et des aspirations profondes. Son histoire commence dans la simplicité de l'enfance, où la curiosité et l'ambition de dépasser les limites connues le guident vers un parcours exceptionnel.

Les rêves d'enfance et les aspirations de Sergueï Koltsov

Sergueï Koltsov (Sergey Kolzov) est né à Moscou en 1952. Enfant, il rêvait déjà de lancer les fusées spatiales, ce qui était à l’époque un exercice périlleux et mal maîtrisé. Il est un individu ordinaire, doté d'une solide formation et animé par une curiosité insatiable et un profond désir de vivre pleinement. Comme tant d'autres, il aspire à maintenir sa santé mentale et physique pour de nombreuses années à venir.

Une vie dédiée au partage et à l'épanouissement

Son souhait est de mener une vie de qualité, emplie de lumière et d'épanouissement, plutôt que de simplement exister. Il trouve une grande satisfaction à partager, mettre en pratique et offrir ses connaissances, compétences et efforts pour le bien-être du plus grand nombre. Il est aussi un mari, un père et un grand-père comblé !

Un parcours inspirant

La trajectoire de Sergueï Koltsov est un témoignage éloquent de la manière dont la passion pour la science et l'innovation peut façonner une vie, menant à des découvertes qui transcendent les frontières conventionnelles de la connaissance. Son engagement envers l'excellence académique et la recherche de pointe a posé les fondations d'une carrière remarquable qui allie technologie spatiale et bien-être humain.

Des études supérieures à l'innovation spatiale

Passionné par les sciences et après un brillant cycle secondaire, il entreprend des études supérieures de mécanique et de mathématique dans la prestigieuse université d’État Lomonossov de Moscou. Diplômé en 1974, il est aussitôt affecté dans un institut de recherche d’automatisation de construction mécanique. Il est en charge des logiciels utilisés par des ordinateurs de bord des engins spatiaux. Il participe par ailleurs au lancement des fusées stratégiques Zenit et Bourane.

À la frontière de la science : la quête de bien-être

Parallèlement, il s'intéresse à des domaines non explorés. Depuis longtemps déjà, certains scientifiques avaient eu l'idée de créer des supports d'information capables d'influer sur la physiologie humaine. Commence alors une fantastique et étrange collecte des formes naturelles, des images, des solutions à base d'eau, des pierres et des minéraux. Cette collection s'enrichit progressivement et bientôt, on élabore des modèles types.

Assisté d'une équipe de chercheurs russes, Sergueï Koltsov explore le domaine des énergies et met au point, en 1990, les toutes premières plaques conçues pour protéger l'homme des rayonnements nocifs produits par notre environnement. Il parvient à concentrer sur un seul support des éléments disparates, aux effets complémentaires, en copiant et concentrant les informations, sans rien inventer ni ajouter à ce que la nature nous offre généreusement. Tout repose sur un principe essentiel : « Ne pas nuire ».

Ces dispositifs permettraient de rétablir et de rééquilibrer les corps subtils de tous les organismes vivants, d'où le nom de Correcteur d'État Fonctionnel de l'objet biologique.

Sergueï Koltsov se réjouit de pouvoir partager cette idée avec un grand nombre de personnes à travers le monde :

« Nous ne sommes qu'au tout début de notre chemin. Il y a quelques années, nous avons trouvé un nouveau moyen d'améliorer la santé des êtres vivants. Ce fut une illumination, issue des résultats de longues études. Ensemble, grâce à vos retours d'expérience, nous pourrons améliorer nos produits, élargir leur champ d'application et passer au niveau supérieur de la qualité de notre vie. »

Vers une vie épanouie

Au-delà de ses réalisations professionnelles, Sergueï Koltsov poursuit une quête personnelle vers l'épanouissement et la plénitude. Sa vision de la vie, où le bien-être et l'harmonie intérieure occupent une place centrale, inspire à considérer la santé et le bonheur comme des voyages continus plutôt que des destinations finales.

La philosophie de vie de Sergueï Koltsov

Être adulte, c'est assumer pleinement la responsabilité de sa vie : cela englobe notre manière de penser, d'agir, de choisir nos mots, de contempler le monde et même nos efforts pour réaliser nos objectifs et nos rêves, ainsi que notre quête de moyens et de méthodes pour améliorer notre santé. C'est choisir entre l'action et la plainte, entre la recherche de solutions et le désespoir.

L'invitation à l'amélioration continue

Chacun est libre d'accepter ou de rejeter les informations provenant de diverses sources, de les vérifier par lui-même ou de simplement les écarter en disant immédiatement « Ce n’est pas fait pour moi », sans même chercher à en savoir davantage. Chacun détermine sa position : se fier entièrement à l'avis d'autorités reconnues ou suivre sa propre voie, peut-être en cherchant à marier harmonieusement une expérience réussie à ses propres découvertes. Peu importe les choix que vous faites dans votre vie, rappelez-vous toujours qu'elle vous appartient, et à vous seul. Acceptez-la avec pleine conscience et gratitude.

« Créez ce qu’il y a de mieux, lancez-vous dans des choses nouvelles, améliorez-vous sans cesse ! »

*Ces produits, conseils, suggestions ou analyses n’ont pas vocation à remplacer une prise en charge médicale, et ce quelle que soit l’éventuelle pathologie du consommateur. Nous rappelons que le retard d’instauration d’un traitement de médecine conventionnelle peut entraîner une perte de chance de guérison ou d’amélioration d’une pathologie grave.

**QUANT-ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant au contenu de tous les sites vers lesquels elle renvoie et dont elle n’est pas l’éditrice.

***QUANT-ESSENCE se dégage de toute responsabilité quant aux vidéos, livres, articles de presse et témoignages des utilisateurs postés sur le site dont elle n’est pas l’auteure.